vendredi 7 juillet 2017

Gaby et Lyn à Amboise


Vendredi, à Amboise, Gaby est heureuse car elle a trouvé un t-shirt qui montre l’objet « en » que nous avions étudié en classe.


Au château du Clos Lucé, nous trouvons un chat sur un lit dans une belle chambre. Nous ne sommes pas vraiment sûres que le chat soit réel. Donc, Gaby l’appelle et le chat bouge !



Gaby et Lyn  ne sont pas vraiment ponctuelles pour les trains, donc elles sont heureuses, avec leur amie Yvonne, d’être à l’heure pour ce train pour revenir à Tours.



lundi 3 juillet 2017

Atelier sur le vin

Cours sur le vin avec Anne-Sophie dans la cave de CLE






Le beauf

Cette semaine, le groupe de David a travaillé autour du thème du tourisme en lien avec un mot : BEAUF
Voici les textes pleins d’ironie d’Yvonne, Jürg et Martin (niveau B2).

Pour moi, le touriste beauf est un être vivant très bizarre et peu apprécié ! Il se trouve surtout dans des pays bien civilisés et il aime voyager dans le monde entier. Il suit avant tout la mode et visite les pays qui sont au goût du jour. Quand il est en voyage, il aime être dans des grands hôtels où il peut manger son petit déjeuner occidental et son « steak frites » tous les jours. S’adapter aux habitudes différentes est un cauchemar pour lui. Il préfère visiter seulement les lieux les plus connus et touristiques surtout pour prendre des « selfies » avec cent personnes en arrière-plan. Il n’est pas du tout concerné par la nature et laisse ses déchets partout. Il ne s’intéresse non plus à la culture locale ou indigène et ne la respecte jamais. Mais son ignorance ne le dérange pas du tout. Pour le touriste beauf une des choses les plus importantes est qu’il peut raconter à tous ses amis qui sont restés à la maison ce qu’il a fait dans le monde entier.
On ne doit pas oublier que le touriste beauf n’est pas habitué à porter un sac à dos et seulement voyage avec sa valise à roulettes énorme. Cela exige également des routes bien aménagées et des serveurs personnels. Mais à la fin le touriste beauf est heureux et c’est ça l’essentiel – évidemment pas pour tout le monde.
Yvonne (Suisse)

 Un homme habillé en shorts et t-shirt qui parle sans cesse et énerve toutes les autres personnes autour de lui? Voilà le touriste beauf!

Normalement ces hommes on les rencontre souvent pendant les vacances d’été au bord de la mer dans des grandes locations comme par exemple au sud la Grand Motte ou à l’Ouest La Baule. On peut aussi les croiser pendant l’hiver dans des grandes stations de ski (dans ce cas habillé un petit différemment…).

Bien qu’un touriste beauf parle sans cesse il prétend qu’il ne dit rien. Ou presque rien. Le discours le plus redoutable est quand le touriste beauf critique. C’est vraiment gênant et la seule chose à faire dans ce cas est fuir ! Mais quand on est dans un restaurant avec un bon  repas sur la table, que faire? C’est vraiment dur !

Quelquefois les touristes beaufs se déplacent en groupes. Ce sont des situations qui ressemblent aux attaques des barbares pendant l’Antiquité. Et comme à cette époque c’est très difficile de résister ! On essaie de laisser passer cette attaque et espère que viennent des temps meilleurs.
Jürg (Suisse)


Les 7 commandements du touriste beauf

·      Il voyage en groupe.
·      Il est bruyant, surtout quand il est groupe ! (cf. point 1)
·      Il ne possède ni guide ni dictionnaire. Par conséquent, il ne respecte pas les codes et la culture du pays visité. En plus, il ne le remarque même pas !
·      Il compare toujours son expérience à l’étranger avec son pays d’origine.
·      Il habite toute sa vie dans la même pays / la même culture.
·      Il pense que grâce à son argent / son pouvoir économique il est supérieur aux locaux.
·      Il choisit un type de séjour où il reste toujours au même endroit (plage, complexe hôtelier, terrain de camping).
Martin (Autriche)


vendredi 30 juin 2017

Une expérience formidable


Mesdames et Messieurs, votre attention s’il vous plaît

Nous vous avons préparé une petite chose pour célébrer notre séjour ensemble ici à Tours.
Nous avons eu l’honneur de rencontrer des personnes spéciales de différentes cultures, avec différentes mentalités. C’était une expérience formidable.


D’abord, nous voulons remercier nos professeurs : 

  • La meilleure directrice : Isabelle
  • la plus chouette : Marlène
  • la plus franche : Gaëlle
  • la meilleure future maman : Louise
  • la meilleure imitatrice de voix de bébé : Ludivine
  • la professeure la plus zen à cause du bruit : Emmanuelle
  • le professeur qui s'entend le mieux avec les femmes  : David
et maintenant nos camarades d'école : 
  • celui qui parle meilleur franglais  : Stephen
  • la plus polie : Lyn
  • l'homme à sang chaud : Matthew
  • le plus dévoué à son travail : Hugo
  • le couple le plus mignon : John et Anamaria
  • notre meilleure institutrice : Yvonne
  • celui qui survit 9 semaines ici : Valentin
  • Celui qui a le plus amélioré son français : Kelvin
  • la meilleure cuisinière : Gabriela
  • celui qui aime le vin le plus : Bruno
  • celui qui  est resté le plus court : Chris
  • celle la plus en forme : Lana
  • notre belle au bois dormant : Aimée
  • la gonzesse la plus jeune : Sonja
  • celui avec le plus de gueules de bois : David
Merci pour 3 semaines de rire, de plaisir, de boissons et d'apprentissage du français !

Sonja et Aimée


vendredi 23 juin 2017

L'île de Ré

Le week-end dernier, j’ai visité l‘île de Ré à 3h et demie de Tours en voiture. L’île est située à l’ouest et près de La Rochelle, sur la côte atlantique. Elle est attachée à la Rochelle avec un pont architectonique impressionnant. Le pont de Ré fait 3 km de long et il a ouvert en 1988. Du pont, on a une belle vue sur les longues plages de sable de Rivedoux-Plage. Ici, c’est très animé mais plus loin dans l’île, c’est plus calme.

Les façades des bâtiments sont claires et jolie. Il y a beaucoup appartements pour les vacances mais aussi beaucoup de très beaux campings.

Sur l’île on voit les beaux paysages avec des champs de plantes céréalières, coquelicots et des vignes. Plus loin dans l’île on voit plus des salines. Ici où vont récolter la célèbre fleur de sel. Partout, il y a de magasins où on peut acheter toutes les variations de sel. Je pense qu’il est plus authentique de l’acheter dans une ferme de sel directement.

Située à la pointe ouest il y a un beau phare qu’on peut visiter. Le phare des baleines, il fait 57 m des haut et ä été construit en 1854. De la tour on a une magnifique vue sur la mer et l’île.

Les ânes sont les emblèmes de l’Île. Avant, ils ont été utilisés pour récolter le sel. Pour protéger les jambes contre les insectes on flur a mis à carreaux.

Il est recommandé d’explorer l’île à vélo. Il y a 100 km de pistes cyclables.

L’île de Ré est parfait e pour les vacances intéressantes et magnifique. Je n’ai pas eu beaucoup de temps pour ce tour, mais j’ai fait encore la connaissance d’un nouveau lieu très beau !


Sara


 









jeudi 22 juin 2017

Apprendre le français quand on est étranger


Aujourd’hui, l’atelier de David travaillé sur un programme télévisé court à destination des enfants, un jour, une question. Nous avons créé notre propre texte pour répondre à la question que peuvent se poser certains Français : « C’est quoi apprendre le français quand on est étranger ? »
C’est différent pour tous les étrangers et ça dépend de leur langue maternelle. Si la langue est d’origine latine, c’est plus facile. Sinon, c’est l’horreur ! (rires).  Il y a différentes motivations : quelquefois, c’est pour le plaisir ou pour le travail. Parfois, cela permet de se comprendre dans le même pays où il y a plusieurs langues, comme en Suisse ou en Belgique par exemple. Si on passe les vacances en France, on peut communiquer avec des locaux. Plus généralement, apprendre une langue étrangère, ça ouvre l’esprit, et ça le change. Parfois c’est frustrant quand on veut s’exprimer et qu’il faut chercher le vocabulaire !

Bref, apprendre le français, c’est fatigant, amusant, intéressant, chouette, stressant, difficile, rigoureux. Mais la langue a beaucoup d’avantages. Bonne chance à tous les étrangers et au boulot ! 

jeudi 15 juin 2017

Visite à la fabrique de Cointreau


Nous aimons les châteaux de la région de la Loire, mais nous nous intéressons aux vins et aux spiritueux que la région offre aussi.  Donc, quand nous avons découvert que la fabrique de Cointreau n'était pas loin de Tours, je voulais absolument la visiter.  J'aime préparer une margarita le weekend et apprendre à faire de nouveaux cocktails.  Aux Etats-Unis le Cointreau, un alcool d'orange, est très cher, et je ne peux pas en consommer souvent.  Alors, j'ai pensé qu'un après-midi dans la fabrique serait très intéressant.

Pour l'excursion, nous avons loué une voiture.  Nous voulions voir les différentes parties de la région qui sont plus difficiles à atteindre sans voiture.  Après une visite de la ville d'Angers, nous avons pris la voiture en banlieue d'Angers où la fabrique de Cointreau est située.  J'ai fait une réservation par téléphone avant d'arriver parce que c'est obligatoire de prendre la visite guidée qui coute 10 euros. 

La guide nous a expliqué les ingrédients de Cointreau: trois différentes sortes d'écorce d'orange, alcool neutre qui sont faits avec des betteraves, et de l'eau.  Toute la fabrique sent comme une orange fraiche et sucrée.  

Après la visite, que nous avons faite en français, il y a une dégustation de trois Cointreau différentes.  D'abord, nous avons gouté un long drink cocktail qui s'appelle "Cointreau Fizz" avec du Cointreau, du jus de citron vert, et de l'eau gazeuse.  Puis, nous avons gouté le Cointreau Blood Orange et Cointreau Noir.  Si vous aimez les cocktails et voulez réaliser une visite unique, je vous recommande la fabrique de Cointreau.  Et en plus, vous pouvez acheter une bouteille de Cointreau moins chère qu'aux Etats-Unis.